Sciences

Pourquoi les grands singes restent-ils si proches de l’homme ?2 min read

23 août 2019 2 min read

author:

Pourquoi les grands singes restent-ils si proches de l’homme ?2 min read

Reading Time: 2 minutes

Nous partageons avec eux 98% de nos gènes : quelle infime différence reste-t-il entre les hommes et les chimpanzés ?

Au niveau génétique, ils sont plus proches de nous qu’ils ne le sont des autres grands singes : bonobos, gorilles et orang-outans. Du fait de l’évidence d’un ancêtre commun, nous formons avec eux tous la famille des hominidés.

La lignée humaine se serait séparée de celle de nos plus proches cousins, les chimpanzés et bonobos, il y a 8 ou 9 millions d’années, bien que les dernières découvertes de fossiles remettent constamment cette date en question.

Au fil des siècles, les grands singes ont été découverts puis étudiés. Mais ce n’est que leur observation dans leur environnement qui va nous permettre de comprendre leur façon de vivre, notamment au sein d’un groupe. On pense bien sûr aux travaux, dans les années 50, de Jane Goodall auprès des chimpanzés de Tanzanie, ou à ceux de Diane Fossey auprès des gorilles du Rwanda.

Pour approcher ces animaux méfiants, les scientifiques d’aujourd’hui s’arment toujours de patience. Au coeur de la forêt tropicale, ils passent parfois plus de 10 ans pour mettre en confiance une communauté de chimpanzés ou un groupe de gorilles de l’Ouest!

Mais une fois ce processus d’habituation engagé, les découvertes sur les comportements de ces grands singes sont étonnantes : on observe les jeunes chimpanzés femelles qui partent se « marier » dans une autre « tribu », la panoplie sophistiquée des modes de communication, la transmission de génération en génération d’une « culture » (comme la « danse de la pluie » chez les chimpanzés), les pratiques médicales avancées, etc…

Doués d’importantes capacités cognitives, d’une grande expressivité faciale pour exprimer leurs émotions, les grands singes ont un comportement social très complexe, sont capables d’apprendre un langage simple et de manipuler des concepts abstraits. Enfin, ils font partie des rares animaux à posséder une conscience d’eux-mêmes, leur permettant de se reconnaître dans un miroir.

Et pourtant, à part l’homme… la plupart des espèces de grands singes sont aujourd’hui menacées. Elles disparaissent de la planète face à l’invasion de leur cousin Homo sapiens, lequel détruit leur forêt, les chasse, ou leur transmet ses maladies. Les primatologues nous indiquent comment participer à leur sauvegarde, d’autant que leur disparition causerait un chamboulement de la biodiversité. Les sauver ne serait-il pas un moyen de nous sauver nous-mêmes ?  

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut luctus felis ut Sed ut justo sem, odio adipiscing id,