Réseaux

« Qu’est-ce que la micro-influence ? »4 min read

14 février 2020 3 min read

author:

« Qu’est-ce que la micro-influence ? »4 min read

Reading Time: 3 minutes

Par Prescillia Pham, consultante mc2i

Tribune. Faire appel à Natalie Portman pour promouvoir le lancement du nouveau Miss Dior dans un magazine ou à Georges Clooney pour représenter la marque Nespresso à travers un spot publicitaire est une stratégie marketing et de communication bien connue : il s’agit du marketing d’influence. Cependant, la manière dont les marques prennent la parole pour attirer et convertir leurs prospects en clients, ainsi que les canaux de communication utilisés, ont aujourd’hui bien changé.

D’un côté, l’essor des réseaux sociaux et plateformes de partage tels que Facebook, YouTube, Instagram, ou encore Snapchat a permis à de jeunes inconnus de s’exprimer, de produire et de partager du contenu avec une communauté qu’ils ont créée. De l’autre côté, la recherche d’authenticité de la part des consommateurs n’a fait qu’accroître la défiance qu’ils avaient vis-à-vis des marques. Ces facteurs ont permis de faire émerger de nouveaux visages, influents au sein d’une communauté restreinte : ce sont les micro-influenceurs. 

Qu’est-ce qu’un micro-influenceur ?

Aujourd’hui, les micro-influenceurs sont partout : cela peut être vous, votre ancien camarade de classe, votre voisin et bien d’autres encore. On les qualifie d’« influents » car ils ont su, grâce à la production de contenu (photos, vidéos, articles de blogs…) sur les réseaux sociaux, susciter l’attention d’une audience qui s’est ensuite convertie en un nombre important d’abonnés. À l’instar des célébrités ou des influenceurs, ils comptent entre 1 000 et 100 000 abonnés.

Les micro-influenceurs sont généralement des personnes qui partagent leur passion dans un domaine spécifique tel que la mode, la beauté, le voyage, la photographie… Très actifs sur les réseaux sociaux, ils passent du temps à construire leur identité personnelle, à cultiver leur réputation, leur audience et sont très attentifs à leurs abonnés. Cette proximité entre le micro-influenceur et ses abonnés est d’ailleurs l’élément dont les marques peuvent tirer profit.

Les micro-influenceurs, un levier indispensable pour les marques ?

Il convient tout d’abord de se demander quels sont les objectifs de marque : accroître sa notoriété ? gagner en visibilité ? Le cas échéant, non. En effet, il sera dans ce cas plus judicieux de faire appel à une célébrité ou à un influenceur dont le visage est familier, plutôt qu’à un micro-influenceur reconnu uniquement par sa propre communauté.

Néanmoins, c’est justement grâce à cette notion de « communauté » que l’intérêt de faire appel à un micro-influenceur prend tout son sens. En effet, une marque peut, à travers eux :

  • Gagner en crédibilité : l’image du micro-influenceur crée un sentiment de confiance et une impression d’authenticité qui rassure sa communauté quant aux produits qu’il met en avant.
  • Accroître son taux d’engagement (nombre de likes, partages et clics en fonction du nombre des vues) : un micro-influenceur a une communauté très engagée. D’après Kyla Brennan, CEO de HelloSociety, « les campagnes qui font appel aux micro-influenceurs ont un taux d’engagement de 60 % supérieur aux comptes de personnalités très populaire et poussent 6,7 fois plus les followers vers un comportement d’achat que les grands prescripteurs, rendant les stratégies annonceurs beaucoup plus rentables. »
  • Optimiser son ROI : le micro-influenceur étant moins cher et ciblant une audience prête à acheter selon ses recommandations, le retour sur investissement est généralement 11 fois plus élevé que la publicité conventionnelle (1)

Par exemple, la marque de vêtements Maje a fait appel à de nombreuses micro-influenceuses telles que Constance Arnoult, Diane Kari ou Diane Perreau, afin de relayer son jeu concours « Selfie Challenge », le principe étant de suivre le compte Instagram de la marque, de poster un selfie et de mettre un hashtag pour tenter de gagner une journée de shopping. Cette campagne aura permis à Maje de gagner en visibilité, d’accroître rapidement son nombre d’abonnés et d’avoir du contenu créé gratuitement, et ce grâce aux micro-influenceuses qui ont été des ambassadrices de marque.

En outre, si cette forme de marketing d’influence tend à se généraliser, car elle présente des avantages considérables pour les marques notamment en termes de coût et de ciblage, nous pouvons nous questionner sur la décrédibilisation d’une telle tendance. En effet, en étant de plus en plus conscients de l’existence de cette pratique, les consommateurs peuvent perdre confiance en les micro-influenceurs. Ainsi, l’enjeu majeur pour une marque est de réussir à sélectionner le bon micro-influenceur, c’est-à-dire celui qui partage les mêmes valeurs qu’elle, afin que son partenariat paraisse naturel et pertinent et lui apporte de la crédibilité vis-à-vis de sa communauté.

(1) https://www.codeur.com/blog/chiffres-marketing-influenceur/

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

mattis libero massa tempus libero Phasellus