Leadership

Comment se faire remarquer par les chasseurs de têtes ?4 min read

1 juillet 2018 3 min read

author:

Comment se faire remarquer par les chasseurs de têtes ?4 min read

Reading Time: 3 minutes

Contrairement à ses confrères qui publient des annonces sur le Web ou dans la presse, le chasseur de têtes est un professionnel du recrutement qui procède par approche directe. C’est lui qui déniche les « perles rares » pour ses entreprises clientes, à savoir des profils de dirigeants et de cadres supérieurs. Oui, mais comment trouver le bon consultant et l’intéresser ?

Généralement, ces recruteurs de haut vol ont l’avantage de posséder un réseau professionnel et relationnel important. Leur connaissance du terrain est approfondie et leur base de CV franchement imposante.

Les chasseurs de têtes… chassent et débauchent

La première chose à retenir est qu’un chasseur de tête n’est pas Pôle Emploi. Il s’intéresse donc avant tout à des profils qui sont en poste et non à des personnes à la recherche d’un emploi. C’est donc chaque fois que vous changez de poste que vous devez envoyer votre CV à un chasseur de têtes et non pas quand vous vous retrouvez au chômage.

Qui est visé par les chasseurs de têtes ?

Les chasseurs travaillent toujours pour le compte d’entreprises qui souhaitent le plus souvent débaucher une bonne pointure, principalement un haut potentiel ou une valeur sûre, opérationnelle immédiatement, pour lui confier des responsabilités. C’est la raison pour laquelle il y a un certain nombre de prérequis pour pouvoir bénéficier d’un tel privilège.

Car une entreprise qui s’octroie les services d’un chasseur de têtes ne le fait pas au hasard. Il faut que ce soit intéressant pour elle, qu’elle y trouve un véritable intérêt. Sinon elle se contenterait de poster une annonce sur un site de recrutement. En général, les chasseurs de têtes visent des profils qualifiés (experts, managers, dirigeants, cadres supérieurs) et des personnes qui ont des compétences spécifiques. Ils recherchent des profils rares, car extrêmement spécialisés ou très demandés.

CVthèques : une mine d’informations pour les chasseurs de têtes

Les CVthèques des chasseurs de têtes sont des mines d’information dans lesquelles les consultants n’hésitent pas à piocher. Pour y figurer, rien de plus simple : il suffit d’envoyer systématiquement son CV mis à jour par mail chaque fois que l’on change de poste.

Il faut bien entendu avoir un profil susceptible d’intéresser les cabinets, c’est-à-dire un minimum de 5 ans d’expérience, une rémunération brute d’au minimum 70 000 euros par an, un poste allant du middle au top management, et évoluer dans un secteur qui peut intéresser votre interlocuteur.

Certains cabinets sont généralistes, d’autres sont spécialisés

Il faut savoir que certains cabinets sont généralistes et d’autres spécialisés. Se renseigner en amont permet de mieux cibler, en sachant que quelques secteurs échappent totalement à l’action des chasseurs.

Il ne faut surtout pas hésiter à envoyer son CV à un chasseur de têtes généraliste, car il obtient très souvent de bien meilleurs résultats que ceux qui finissent par tourner en rond à force de « ratisser » toujours dans le même secteur. Sans compter qu’un bon chasseur de têtes est avant tout un « renifleur », un dénicheur de talent. Il est donc en capacité de repérer un profil original et de convaincre son entreprise cliente de le recruter, même si au départ il ne correspond pas totalement au profil demandé.

Chasser les chasseurs de têtes ?

Trouver le bon chasseur de têtes ou le bon conseiller en personnel n’est pas chose aisée. La difficulté consiste à trouver celui ou celle qui a le plus d’expérience et les meilleurs contacts dans le type de postes visés, à un niveau de responsabilité bien déterminé. Gardez toujours à l’esprit qu’un chasseur de têtes ne travaille jamais pour un candidat. Il travaille avant tout pour un client. Le candidat à placer est en quelque sorte un moyen pour arriver à une fin.

C’est pourquoi les meilleurs chasseurs considèrent les candidats qualifiés comme de précieux atouts et qu’ils essayent au maximum de garder le contact avec eux. Car tôt ou tard, un client peut avoir besoin d’un profil correspondant. En bref, une bonne candidature sera toujours archivée. D’où l’intérêt d’envoyer régulièrement votre CV mis à jour, de vérifier aussi qu’il est conforme sur les réseaux sociaux professionnels et les plateformes dédiées.

Considérez toujours un chasseur de têtes comme un allié et un conseiller d’avenir. Il faut s’appuyer sur lui, être transparent, authentique, direct et être toujours en vérité avec ses faiblesses et ses qualités. Par ailleurs, si c’est un chasseur qui vous contacte directement, que vous soyez intéressé ou non par son offre, retenez que sa proposition est toujours une opportunité et que rester en contact avec lui sera un jour un plus dans votre carrière.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

libero. porta. massa ultricies risus efficitur. diam