Innovation

Énergie : ce qui doit changer dans les prochaines années2 min read

8 juillet 2019 2 min read

author:

Énergie : ce qui doit changer dans les prochaines années2 min read

Reading Time: 2 minutes

Les énergies fossiles ne seront-elles bientôt qu’un « mauvais » souvenir du 19e et du 20e siècles ? Fini les puits de pétrole, les voitures à essence, les fumées polluantes ?

Le paysage du milieu du 21e siècle a vocation à ressembler à tout autre chose. Et cela pour le plus grand bien de la planète et de ses habitants. Une révolution est en cours, qui a certes tardé à démarrer mais qui s’accélère aujourd’hui.

L’Accord de Paris suite à la COP 21 avait fixé des objectifs. Le Plan Climat présenté par Nicolas Hulot, à l’époque Ministre de la Transition écologique et solidaire, avait d’autres ambitions : viser la neutralité des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050.

D’importants changements à prévoir

Cela consistera tout d’abord à interdire sur notre territoire d’ici 2040 toute extraction de charbon, de gaz, de pétrole, dramatiquement responsables du réchauffement climatique. Ensuite mettre fin à la vente de voiture à essence ou au diesel afin d’encourager d’autres énergies comme l’électricité. Egalement encourager les bâtiments à énergie positive et faire disparaître les 7 millions de logements considérés comme de véritables passoires thermiques.

Une réduction à 50% du nucléaire dans le mix énergétique, en 2030 au mieux, est d’autre part prévue par la loi. L’électricité sera produite sans carbone et fera appel aux énergies renouvelables, lesquelles sont utilisables également pour la production thermique. L’électricité renouvelable ne représente aujourd’hui que 22,1% de la consommation électrique en France ; elle devra atteindre 40% en 2030.

Inventer des énergies propres

Alors les projets se multiplient dans l’hexagone : une première éolienne flottante sur le site d’essai du Croizic, des bus au bio-éthanol raisin en Gironde, d’autres à l’Hythane® à Dunkerque, de la géothermie à 5 000 mètres de profondeur en Alsace… Le but consiste à inventer des énergies propres et à ne pas gaspiller celle qui est produite en dehors des heures de consommation. D’ores et déjà, des progrès sont observables sur le terrain, notamment dans l’habitat. Sans compter que les énergies renouvelables (éolien, solaire, biomasse, géothermie…) permettent à chacun de devenir à la fois consommateur et producteur.

Une autre façon de vivre et de gagner en autonomie. Cette autonomie, nous la gagnerons à plus grande échelle, en ne dépendant plus des approvisionnements des pays pétroliers. C’est pourquoi, au-delà de la démarche écologique vertueuse en faveur du climat, cet élan en faveur de ces énergies inépuisables redessinera un monde plus équilibré et plus serein.  

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut felis elit. luctus Donec in leo. accumsan justo non felis