Innovation

L’industrie agroalimentaire peut-elle tirer profit de l’IA ?4 min read

16 janvier 2019 3 min read

L’industrie agroalimentaire peut-elle tirer profit de l’IA ?4 min read

Reading Time: 3 minutes

Tribune. En mai 2015, Amazon ouvrait sa première librairie en utilisant les notes données par ses clients pour choisir quels ouvrages mettre en tête de gondole et surtout définir les prix. Ces derniers ne sont pas fixes mais varient, en temps réel, selon différents critères et c’est le cas pour tous les produits vendus par le géant de l’e-commerce sur sa plateforme.

Amazon est le meilleur exemple d’une stratégie de « tarification dynamique » pertinente et réussie. Pour preuve, les consommateurs recherchent aujourd’hui une expérience similaire à celle proposée par le géant américain, notamment dans l’industrie agroalimentaire. Pour les acteurs de ce marché, il y a de quoi se sentir fébriles. En effet, face à l’adoption massive des nouvelles technologies, de nombreux industriels se retrouvent dépassés face aux nouvelles habitudes de consommation. Comment faire pour suivre ce rythme soutenu et s’adapter à ce paradigme ?

Pour répondre à ces défis, l’industrie alimentaire doit mettre en place des solutions innovantes en se tournant, par exemple, vers l’intelligence artificielle (IA), le machine learning ou encore la tarification dynamique, afin d’améliorer ses processus de vente et donc rester compétitive.

Utilisée à bon escient, la combinaison de la robotique, la data, l’IoT et de l’IA facilite le développement de produits ou services personnalisés, performants et abordables, boostant ainsi la rentabilité de l’entreprise. Une étude récente réalisée par Accenture Research explique d’ailleurs que les industries adoptant l’intelligence artificielle pourraient voir leur rentabilité augmenter de près de 38 % d’ici 2035. Il est donc l’heure pour l’industrie agroalimentaire de saisir les opportunités qu’offrent ces technologies.

L’Intelligence artificielle, facteur d’optimisation des processus de vente

En permettant une meilleure maîtrise des délais de production, l’IA peut aider une entreprise à augmenter ses ventes. Le temps nécessaire à la réalisation d’un devis est un élément essentiel dans le processus de fidélisation client. Aujourd’hui, grâce aux règles algorithmiques, il est considérablement réduit. Selon une étude réalisée par InsideSales.com, 50 % des ventes sont réalisées par l’entreprise qui présente la première offre au prospect. Fini donc les anciens processus désuets qui, s’ils protégeaient les marges autrefois, représentent aujourd’hui une réelle perte de revenus.

Alors que la rapidité semble un facteur essentiel pour faciliter une vente, une entreprise peut perdre une affaire si le prix proposé dépasse celui que le client est disposé à payer. L’IA intervient à cette étape pour aider les équipes à établir plus rapidement et précisément un devis, tout en optimisant les prix. Comme Amazon, les industriels agroalimentaires peuvent déployer des outils prodiguant des indications sur les prix en fonction de celui marché, de l’historique des transactions, de la volonté de payer du consommateur et de bien d’autres éléments.

Enfin, l’élaboration du prix d’un produit peut impliquer plusieurs personnes dans certaines entreprises. Avec les outils et technologies actuels, nul besoin qu’autant de personnes soient impliquées. Aujourd’hui, la science des données minimise les obstacles et les points de contact internes impliqués dans l’élaboration et l’envoi d’un devis. De plus, donner aux commerciaux l’autonomie pour négocier directement avec le client ainsi que la possibilité d’établir un devis sans plusieurs niveaux d’approbation élimine les frustrations et les approximations dans l’élaboration desdits devis.

Au sein de l’économie digitale, l’intelligence artificielle permet de doter l’industrie agroalimentaire des moyens nécessaires pour améliorer l’expérience client. L’IA donne ainsi aux vendeurs davantage de temps pour se concentrer sur des tâches à valeur ajoutée, à savoir l’établissement d’une relation de confiance et la vente. Même si l’intelligence artificielle est souvent associée aux robots, aux voitures sans conducteur ou autres applications plus abstraites, les industriels du secteur devraient penser à intégrer cette technologie dans leurs processus de vente pour en tirer profit.

Par Virginie Dupin, VP marketing EMEA chez PROS

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

leo elementum in suscipit justo id velit, mattis