Economie Entrepreneurs

Ronan Le Moal, l’homme qui murmurait à l’oreille des fintech3 min read

18 février 2020 2 min read

Ronan Le Moal, l’homme qui murmurait à l’oreille des fintech3 min read

Reading Time: 2 minutes

Après 12 ans à la tête du Crédit Mutuel Arkéa, Ronan Le Moal quitte son poste de directeur général de la banque bretonne. Entrepreneur passionné et visionnaire, il aura multiplié les innovations au sein du groupe bancaire et ouvert la porte de l’open banking.

Rarement, la démission d’un banquier aura eu autant d’écho sur les réseaux sociaux. Lorsque Ronan Le Moal annonce son départ imminent du groupe Arkéa, le 12 février dernier, des dizaines d’entrepreneurs et de personnalités de la French Tech lui rendent immédiatement hommage. C’est en effet lui qui personnifiait Arkéa, la banque bretonne devenue en quelques années synonyme d’innovation.

Diplômé d’HEC, Ronan Le Moal intègre le Crédit Mutuel de Bretagne en 1995 et gravit rapidement les échelons avant de piloter le rachat de Fortuneo en 2006, puis de devenir directeur général du Crédit Mutuel Arkéa. Ni les observateurs de l’actualité économique, ni les salariés du groupe n’avaient anticipé ce départ surprise au moment où la banque mutualiste bretonne négocie son indépendance vis-à-vis de la Confédération nationale du Crédit Mutuel.

S’ouvrir pour se développer

Ronan Le Moal restera comme celui qui a impulsé le modèle de l’open banking en France. Sous sa direction, Arkéa s’est peu à peu mué en une plateforme commercialisant ses propres produits mais aussi ceux des autres, y compris ses concurrents. « Ce modèle de banque collaborative, version moderne de la banque coopérative, va dans le sens de l’histoire, expliquait Ronan Le Moal au Télégramme en décembre 2018. Si nous ne le faisons pas, ce sont d’autres acteurs qui le feront à notre place et proposeront au-dessus de nous des services à une clientèle que nous ne reverrons plus. »

Le banquier des fintech

Ronan Le Moal a permis à Arkéa de devenir un acteur majeur de l’innovation en se rapprochant de l’écosystème fintech. Bien avant que les grandes banques ne s’aperçoivent que leur modèle traditionnel et fermé avait peu d’avenir, Arkéa a investi dans des start-up, à l’image de Fluo, Grisbee, Yomoni, Pumpkin, Budget Insight ou encore la cagnotte en ligne Leetchi. La banque bretonne a même créé ses propres start-up comme Max.

Fidèle à ses racines bretonnes, Ronan Le Moal avait cofondé à Brest l’incubateur West Web Valley destiné au financement des jeunes entreprises du digital à fort potentiel. Il était également à l’origine de Bressst, la filière d’excellence dédiée au développement et à l’accompagnement de fintech. Dans le même temps, Arkéa a développé des synergies avec les PME traditionnelles, notamment en Bretagne.

D’un côté, l’innovation avec les fintech, de l’autre la fidélité aux territoires et le financement des PME : cette double identité est l’une des principales réussites de Ronan Le Moal à la tête du Crédit Mutuel Arkéa. Selon nos informations, il devrait se lancer dans l’entrepreneuriat en créant sa propre structure.

Pauline Coclin
Illustration : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ronan_Le_Moal
C BY-SA 2.0.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

luctus diam adipiscing at ante. risus mattis porta. vulputate,